Patrimoine

L'Église de Peyrusse


I) L'église reconstruite :
La commune de Peyrusse s'étend au dessus des gorges de l'allagnon versant sud. Elle fait administrativement partie du canton d'Allanche. Le lieu est connu semble-t-il depuis le VIIIème siècle selon les chroniques du bénédictin ALDEME qui mentionne Pétrubia en 765. Durant la guerre de cent ans, en 1578, les troupes anglo-gasconnes commandées par le Capitaine MERLE ravagent toute la vallée de l'allagnon et Peyrusse, malgré sa position, ne fait pas exception à la règle des pillards.
Un détachement dirigé par le Frère de Merle s'empare de la ville basse à la nuit tombée, mais les assiégés lancèrent une contre attaque dans laquelle fut tué le Frère de Merle.

PEYRUSSE : l'église ne portait pas cette appellation ; seulement pour se distinguer de l'autre qui occupait le vallon de Chabasseyre. L'église qui occupe son centre est dédié à Saint-Barthélémy et Saint-Roch et remonte au IXème siècle.
Aymeri, Évêque de Clermont, la donna en 1311 aux bénédictins de La Voute en Haute-Loire. Le prieur du couvent, qui suivit cet
acte, était curé primitif de la paroisse et nommait les vicaires desservants Peyrusse.
L'église romane originelle fut agrandie au XVème siècle. N'ayant pas été entretenu, l'édifice tomba en décrépitude. Sous la 3ème République, malgré une forte opposition, la population décida de construire un nouveau lieu de culte aujourd'hui âgé de
plus d'une centaine d'années. Sur l'emplacement de l'ancienne église, on posa le 3 juillet 1884 la première pierre en présence de l'Abbé MALLET, du Maire de l'époque Mr BELMONT et de toute la population.
Cette première pierre est un bloc parallélépipède marqué d'une Croix et creusé d'une cache dans laquelle se trouve le parchemin du procès-verbal et deux pièces de monnaie de l'époque.
Dix mois plus tard, la messe inaugurale fut donnée en grande pompe. Le bâtiment religieux qui actuellement paraît disproportionné par rapport à la population permit ce jour-là de tout juste casé l'ensemble des participants.
Il faut dire qu'à cette époque, Peyrusse comptait un peu plus de mille habitants.
Le 5 août 1984, Peyrusse fêtait le centenaire de son église !

Automne 2010, le conseil municipal fait changer les abassons et rénover les contreforts de l'église.

II) Historique du clocher :
Une porte donne accès de l'intérieur de l'église à l'escalier qui monte au clocher. Cette porte est juste en face de celle de la sacristie.
Ce vieux clocher est une tour carrée solidement bâtie en grosses pierres de taille, surmontée d'une flèche. Le tour mesure 4,5 mètres de chaque côté et 12 mètres de haut environ. La flèche, carrée à la base, va s'arrondissant et peut avoir de 6 à 7 mètres de haut. Autrefois, elle était couverte de grosses pierres plates qui tombaient de temps en temps, détériorant la toiture neuve de l'église et constituant un danger pour les passants.
En 1922, ces grosses pierres plates furent remplacées par des ardoises légères et les planches de la toiture furent changées.La
charpente fut laissée car elle était en excellent état.

Printemps 2010, le conseil municipal entame la réfection du clocher.

A la partie supérieure de la tour carrée et sous la flèche, il y a, sur chacun des quatre côtés, deux ouvertures romanes à jour, mesurant chacune environ 1,8 mètre de haut et 1 mètre de large. On peut présumer qu'elles sont des vestiges d'un clocher encore plus ancien. Au milieu de la tour, côté sud, se trouve une petite fenêtre pour éclairer l'intérieur.
Sur la croix du sommet, on peut remarquer un triangle de fer, symbole de la Sainte- Trinité.
Avant 1780, le clocher avait quatre cloches. Une seule fut conservée ; les autres furent descendues, brisées et les morceaux restèrent sur place.
La vieille cloche mesure 88 cm de diamètre et 75 cm de haut à l'intérieur, en ligne verticale. Elle porte l'inscription : « Le Christ triomphe, le Christ règne, le Christ commande, le Christ nous délivre de tout mal » en caractères gothiques et la date 1475 en chiffres romains.
En 1805, des débris des 3 autres cloches, on fit une seconde cloche. Elle émet un son moins clair que la grosse cloche faite d'un alliage de bronze et d'argent. Elle mesure 50 cm de diamètre et 77 cm de haut. Elle n'a qu'une inscription : la date 1805.
Elle fut fondue à Peyrusse, à l'entrée sud du bourg, près de la route de Ferrières. On voit encore dans le flanc de la colline l'endroit précis ou se fit cette opération. Il est désigné par une excavation de terrain, non loin de la maison de la famille Roume, environ à 200 mètres de Bourg.
N'est il pas vrai que nous voyons à chaque instant des choses, sans les remarquer ? Puissent ces quelques lignes vous faire aimer davantage notre église en vous énumérant toutes ces beautés et ses richesses !!!

III) Nos prêtres à Peyrusse :
Mr l'Abbé Yvon MERLE :
Arrivé le 6 octobre 1946, accompagné de sa maman, Mme MERLE, logés au presbytère de Peyrusse, décédée le 6 février 1979. Nous gardons d'elle sa gentillesse et son bon accueil.
Pendant 40 ans, Mr l'Abbé MERLE s'est consacré aux paroisses de Peyrusse, Valjouze et Ferrières St Mary. Pour fêter ces 40 années de sacerdoce en 1986, étaient présents Monseigneur CUMINAL, Mr le docteur JARRY alors conseiller général, Messieurs les Maires de Ferrières, Valjouze et Peyrusse ainsi que le conseil municipal entourés de nombreux paroissiens.
Depuis, nous n'avons plus de presbytère à Peyrusse et sommes rattachés à la paroisse d'Allanche.
Se sont ensuite succédés :
Mr l'Abbé René CHALVET.
Le Père GONZO.
Actuellement, le Père RAYMOND.

IV) Les bénévoles :
N'oublions pas de remercier la famille MIRAL, qui depuis plusieurs générations s'applique et se dévoue pour que notre église soit accueillante.
– Jeannine MIRAL, devenue Mme PANTEL, s'occupe particulièrement de l'entretien de l'Autel, de parer le tabernacle de
nappes, de fleurs, de l'ornement …
– Marie-Antoinette MIRAL qui a succédé à Suzanne GAUMONT pour faire parvenir à la rédaction du bulletin paroissial les
nouvelles de la commune.



La Communauté de Communes du Cézallier a réalisé en 2009 un inventaire du patrimoine de ses communes membres. Pour les passionnés, voici les sites rencencés sur la commune de Peyrusse :

LIEU-DIT
STRUCTURE / TYPE
CHRONOLOGIE / DATATION
REMARQUE(S)
BIBLIOGRAPHIE/ SOURCE
Chabassaire
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1970 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 141.
Brugeau
Nécropole tumulaire
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 141. –Revue de la Haute Auvergne, 1982, P. 587-614.
Lou pradets
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Valence
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Grand champ
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
La plaine de valence
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Labro et patural
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1975 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Vialette
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1974 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Vermensac
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Raffit et sinegre
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1974 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
Les moulèdes
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Pirol
Tumulus
âge du bronze / âge du fer
Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
La bruyère lachamp
Tumulus
âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1978 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié. Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 141.
Fondial et muratey Oppidum âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié. Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 141.
Listes des buges Tumulus âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1974 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.  
Le chay Trois tumuli âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1976 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié. Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
Veillansargues Tumulus âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1981 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié. Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
Bois long Habitat protohistorique de bois long âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1983 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.  
Aubejac Occupation en grotte   Ce site fut découvert en 1968 par l'abbé Merle. Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
Besse Tumulus âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1974 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.  
L'asbespine Vestiges mobiliers âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1991 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié.  
La plaine Tumulus âge du bronze / âge du fer Ce site fut découvert en 1985 lors d'une prospection au sol effectuée par Alphonse Vinatié. Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
Auliadet
villa, vestiges mobiliers
gallo-romain
–Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142. –Guide TFC, P.56. –Revue de la Haute Auvergne, T41, 1968, P. 319. –Revue de la Haute Auvergne, T45, 1976, P. 473-492. –Vinatié A, Baillargeat-Delbos C (2002) Archéologie en Cézallier et aux confins du limon, Gerbert, Aurillac, 2002, P. 117.
Le claou
villa
protohistoire / gallo-romain
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142. –Vinatié A, Baillargeat-Delbos C (2002) Archéologie en Cézallier et aux confins du limon, Gerbert, Aurillac, 2002, P. 112.
La garde
vestiges mobiliers
gallo-romain
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142. –Vinatié A, Baillargeat-Delbos C (2002) Archéologie en Cézallier et aux confins du limon, Gerbert, Aurillac, 2002, P. 112. –Revue de la Haute Auvergne, 1973, P. 498.
Village de Chasal
village, classé aux MH
moyen-âge
Ce site fut découvert en 1950 par Monsieur Beaufrère A.
Vélonnière, chabassière
voie
gallo-romain
Ce bout de voie fut découvert en 1905 par Messieur Pages-Allary et Lauby.
Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142.
Plavarenne vestiges mobiliers haut-empire Ce site fut découvert en 1991 par Alphonse Vinatié. Vinatié A, (1991) le pays d'Allanche à l'époque gallo-romaine, 1991, P. 46.
La garde de vélonnière vestiges mobiliers âge du bronze / gallo-romain   Provost M, Vallat P (1996) Carte archéologique de la Gaule romaine : le Cantal 15. Académie des inscriptions et des belles lettres, Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 1996, P. 142. –Vinatié A, Baillargeat-Delbos C (2002) Archéologie en Cézallier et aux confins du limon, Gerbert, Aurillac, 2002, P. 112.
Lusseau village moyen-âge Ce site fut découvert en 1982 par Monsieur Daugas J-P. Revue de la Haute Auvergne, 1982, P. 587-614.
Ouargues village moyen-âge Ce site fut découvert en 198o par Alphonse Vinatié. Revue de la Haute Auvergne, 1980, P. 586.
Les sept fonds villa ou source divinisée gallo-romain   Vinatié A, Baillargeat-Delbos C (2002) Archéologie en Cézallier et aux confins du limon, Gerbert, Aurillac, 2002, P. 111.
Gourt vestige mobilier - Meule gallo-romain   Vinatié A, Baillargeat-Delbos C (2002) Archéologie en Cézallier et aux confins du limon, Gerbert, Aurillac, 2002, P. 112.
Aubejac Château moyen-âge    
Peyrusse-haut Château 15ème siècle    
Peyrusse Eglise Saint-Roch      
Peyrusse-haut Chapelle      
Valence Chapelle      
Besse Four      
Chabassaire Four      
Vélonnière Four      
Gourt Four      
La baraque du prince Four      
Aubejac Four      
Peyrusse haut Four      
Rezonzou Four      
Chapat Moulin      
Renégat Moulin      
Peyrusse Moulin      
Aubejac Moulin      
Plamonteil Métier à ferrer      
Plavarenne Métier à ferrer      
Besse Métier à ferrer      
Veillensargues Métier à ferrer      
Vélonnière Abreuvoir en pierre      
Vialette Abreuvoir en pierre      
Aubejac Deux abreuvoirs en pierre      
Auliadet Abreuvoir en pierre      
Gromière Abreuvoir en pierre      
Chapat Fontaine      
Plavarenne Fontaine      
Peyrusse haut Fontaine      
Valence Fontaine      
Rezonzou Fontaine      
Fondial Fontaine      
Aubejac Fontaine      
Auliadet Fontaine      
Gromière Fontaine      
Chabassaire Croix      
Vélonnière Croix en pierre 17ème siècle   Moulier P (2003) Croix de haute Auvergne, Créer, 2003, P. 180.
Vélonnière Croix en bois      
Plavarenne Croix en bois      
Besse Croix      
Peyrusse haut Croix en pierre      
Peyrusse haut Croix en bois      
Peyrusse Trois croix dont 2 en fer et 1 en pierre      
Valence Trois croix      
Rezonzou Trois croix      
Aubejac Croix en pierre 18ème siècle   Moulier P (2003) Crois de Haute Auvergne, Créer, 2003, P. 182.
Peyrusse haut Oratoire 1855   Moulier P (2003) Crois de Haute Auvergne, Créer, 2003, P. 181.
Valence Oratoire      
Aubejac Lavoir      
Plamonteil Croix en bois 2007    
Auliadet Orgues - Patrimoine naturel      
Bouzaire Cascade - Patrimoine naturel      
Renégat Cascade - Patrimoine naturel      
Chabassère Cascade - Patrimoine naturel      
Vélonnière Tourbière - Patrimoine naturel      
 
 
Agenda

11 novembre 2015 : Cérémonie du 11 Novembre à 11 heures suivi d'un apéritif à la salle polyvalente

 


Peyrusse en bref :

Région : Auvergne

Département : Cantal

Intercommunalité : Communauté de Communes du Cézallier

Canton : Allanche

Membre du Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne

Code postal : 15170

Code INSEE : 15151

Population : 162 habitants

Densité : 5,5 habitants / km²

Altitude : Min. 629 m - Max. 1204 m

Superficie : 29,26 km²

 
Mairie de Peyrusse - Tél./Fax : 04.71.20.61.31 - Directeur de Publication : André Tronche, Maire